Retrouvez-nous sur Google+

vendredi 8 mars 2013

Comme une légère différence

L'éducation, la société, au quotidien... et jusque dans cette journée de bilan, une force acharnée vous veut ignorantes, rampantes, insignifiantes.

Quand un homme veut être riche, il se dit "je serai riche".
Quand un homme veut une belle maison, il se dit "je m'offrirai une belle maison".
Quand un homme veut une grosse voiture, il se dit "je m'achèterai une grosse voiture".
Quand un homme veut avoir du pouvoir, il se dit "j'aurai du pouvoir".
Quand un homme veut beaucoup voyager, il se dit "je voyagerai beaucoup".
Quand un homme veut une femme, il lui dit "je veux que faire de toi Madame Moi"
Quand un homme veut, il se dit "je serai, j'aurai, je ferai".

Quand une femme veut être riche, elle se dit "je me marierai avec un homme riche".
Quand une femme veut une belle maison, elle se dit "je me marierai avec un homme qui m'installera dans sa belle maison".
Quand une femme veut une grosse voiture, elle se dit "je me marierai avec un homme qui a une grosse voiture".
Quand une femme veut avoir du pouvoir, elle se dit "je me marierai avec un homme qui a du pouvoir".
Quand une femme veut beaucoup voyager, elle se dit "je me marierai avec un homme qui me fera beaucoup voyager".
Quand une femme veut un homme, elle lui dit "je veux que tu fasses de moi Madame Toi".
Quand une femme veut, elle se dit "je serai la femme de".


La Journée Internationale des Droits des Femmes, plus communément appelée "fête de la femme", est peut-être un jour de réjouissance pour vous. Si c'est le cas, il serait plus approprié de la célébrer en pleurant, quand vous aurez un moment entre vos fourneaux et votre serpillère.


2 commentaires :

  1. Première réaction, j'ai eu un sourire en imaginant ta colère en écrivant ce texte, d'autant plus que ce que tu écris correspond parfaitement à la réalité actuelle (bien-sûr sauf exceptions)

    Deuxième réaction: je suis allée fouiller dans mes souvenirs. Lorsque j'étais jeune, est-ce que mes copines et moi disions cela?
    Et non. De mon temps, nous disions: je serais médecin, je serais avocate, je serais femme d'affaires, je voyagerais, j'aurais, je ferais...

    Et cela m'a rappelé mon ex-prof d'anglais. Je l'avais rencontrée il y a 4/5 ans et elle me racontait son désespoir parce que ses étudiantes avaient pour seule ambition d’épouser un homme riche... Et elle se rappelait le bon veux temps lorsque ses amies avaient d'autres ambitions...

    RépondreSupprimer
  2. :) je ne dirais pas colère mais cynisme.
    Moi justement je l'entendais souvent quand j'étais petite, quand je disais que je voulais par exemple parcourir le monde ou que quand je serai grande j'aurai un jardin immense rempli d'arbres gigantesques on me disait "il te faudra trouver un mari riche qui pourra t'offrir ce que tu veux" et je répondais (là avec une colère terrible) que je n'avais pas l'intention de baser ma vie sur l'espoir qu'un homme veuille bien faire l'acquisition de ma personne et que je m'offrirai ce que je veux, par mes propres moyens (oui on ne se refait pas). Cette phrase "alors il te faudra te marier avec un homme qui..." je l'entendais souvent à différentes occasions, à l'école par exemple, mais ce que je ne comprenais pas c'est que ça n'avait l'air de révolter personne à part moi. Et j'ai continué et je continue à entendre ça dans la bouche d'adolescentes, de jeunes filles, de jeunes femmes. La femme tunisienne dans toute sa splendeur.

    RépondreSupprimer

Vous êtes emballé(e), vous êtes outré(e) ? N'hésitez pas à partager votre opinion :