Retrouvez-nous sur Google+

lundi 23 janvier 2012

#7ell : les rats de l’OpenGov en Tunisie

En 1994, Didier Desor, enseignant chercheur du laboratoire de biologie comportementale de la faculté de Nancy, réalisa une étude qu’il intitula Les rats plongeurs – expériences de la différenciation sociale chez les rats.

samedi 21 janvier 2012

Pourquoi je ne soutiens pas NessmaTV dans le procès de l’affaire Persépolis

Lundi 23 janvier 2012 s’ouvrira un procès que l’on nous dit historique en Tunisie. Le Directeur de la chaîne NessmaTV, Nabil Karoui, ainsi que le responsable du visionnage de la chaîne et la responsable du doublage du film, comparaitront au tribunal dans le cadre de l’affaire Persépolis pour "atteinte aux valeurs du sacré, atteinte aux bonnes mœurs et trouble à l'ordre public" suite à une plainte déposée par 140 valeureux avocats.

mercredi 4 janvier 2012

Tunisie - France : la n7ebek la nosbor 3lik - Je t'aime moi non plus

Les ancestrales relations amicales entre la Tunisie et la France ne sont pas au beau fixe ces derniers temps. Même si outre-méditerranée les maladresses des politiques français à chacune de leur visite en Tunisie étaient presque devenues une institution - on se souvient, entre autres, du "premier des droits de l'Homme" de Jacques Chirac ou encore du toast porté par Nicolas Sarkozy au bonheur personnel de Ben Ali et de sa famille - elles passent beaucoup moins inaperçues en Tunisie depuis que le peuple tunisien s'est décidé à se révolter pour reconquérir sa dignité, et peut de ce fait librement s'exprimer. Du fameux "savoir-faire français de nos forces de sécurité" proposé généreusement par Michèle Alliot-Marie dans un irrépressible élan de panique pour préserver cette douce dictature de sable fin, à l'implacable "ligne rouge" tracée par Alain Juppé qu'on ne connaissait pas aussi intransigeant sur les valeurs humanistes et démocratiques du temps de Ben Ali, en passant par l'arrogance tête à claques de son beau gosse d'ambassadeur, le gouvernement français semble mal s'adapter à cette jeune démocratie fougueuse qui échappe à son contrôle. Il n'en fallait pas plus pour que soient déterrés les cadavres de l'Histoire et que pleuvent les références peu glorieuses au temps du colonialisme accusant la France d'être nostalgique d'une époque révolue qu'elle essaie de faire revivre par des moyens détournés.