Retrouvez-nous sur Google+

vendredi 20 juillet 2012

France : Des policiers ordonnent la fermeture de lieux de culte musulman

Cela s’est passé aujourd’hui-même, en France, à l’occasion du premier jour du mois de Ramadan, mois saint durant lequel les musulmans observent un jeûne rigoureux depuis le lever jusqu’au coucher du soleil. Simultanément dans plusieurs villes, des policiers accompagnés de groupes de laïcs, identifiables à leur apparence physique et vestimentaire, ont fait irruption dans plusieurs lieux de culte musulman pour en déloger les fidèles. J’ai assisté à l’une de ces démonstrations de force, dans une petite mosquée située dans un quartier paisible de Paris. Je vous retranscris ici les faits.

Malgré  la confusion qui régnait, les fidèles, horrifiés, ont essayé d’user de dialogue afin de comprendre les raisons de cette déferlante haineuse. Les policiers leur ont alors répondu avec une agressivité arrogante :
« Nous sommes dans une république laïque ici ! Nous ne tolérons pas les signes religieux ostentatoires !
– Mais, tentaient d’argumenter les fidèles malmenés, Nous ne gênons personne… Nous pratiquons simplement notre foi dans le lieu qui y est dédié.
– Peut-être, leur ont rétorqué les policiers, mais en vous voyant entrer dans cette mosquée, nous savons que vous êtes musulmans, nous devinons vos pratiques. En regardant bien, nous pouvons même vous observer à travers la porte et les fenêtres. 
– Nous avons mis d’épais rideaux sombres pour ne pas nous imposer à la vue des passants, essayaient maladroitement de se justifier les fidèles de plus en plus désemparés, que pouvons-nous faire de plus ? Nous ne cherchons pas la provocation.
– Pourquoi vous cachez-vous derrière des rideaux si vous estimez que vous n’avez rien à vous reprocher ! Cela prouve bien quelle abjecte religion est la vôtre ! Les rideaux sont loin d’être suffisants, vous devriez ramper comme de la vermine et vous cacher sous terre.
– Mais c’est totalement faux, criaient les fidèles, anéantis de s’être ainsi laissés prendre au piège, nous n’avons pas honte de notre religion ! C’est vous, les laïcs, qui nous agressez !
– Nous ne faisons qu’appliquer, sinon la loi, le sentiment général qui règne dans ce pays. Nous n’aimons pas la religion et si vous voulez être plus Saoudiens que les Saoudiens, allez donc vivre en Arabie Saoudite !
– Mais pourtant, vos fêtes et vos jours fériés sont bien d’inspiration chrétienne ! Vous les célébrez à longueur d’année. Pourquoi devenez-vous soudainement allergiques à la religion pendant le mois de Ramadan ?
– Nos fêtes sont justement NOS fêtes ! La France a une histoire et une tradition chrétiennes, c’est notre identité ! Vous n’allez tout de même pas demander à une majorité de changer son identité pour faire plaisir à une minorité ?
– Nous ne vous demandons pas de changer votre identité. Nous demandons simplement le respect de la nôtre et le droit de vivre notre foi dans la paix et la sérénité…
– De quel respect parlez-vous ? Ce n’est pas à nous de vous respecter ! Nous sommes la majorité ! Nous pouvons faire de vous ce qui nous plaît, vous êtes à notre merci ! C’est à vous de nous respecter et de vous soumettre ! Nous vous autorisons même à vivre parmi nous.  Rien que cela, en soi, est déjà un traitement de faveur et vous voulez, en plus, vivre librement et ouvertement votre foi ? »

Hagards, quelques fidèles ont alors couru jusqu’à la rue pour interpeller les passants. Ils pensaient ainsi alerter l’opinion publique et les médias sur les dérives de l’extrémisme laïc. Mais tous ceux qu’ils croisaient ne s’arrêtaient que le temps de leur adresser une moue des plus dédaigneuses. Les rares passants qui ont consenti à les écouter se montraient effroyablement conciliants : ce n’était pas grave, un mois ça passait vite et ce n’était, après tout, pas si dur que ça que de se forcer à manger un peu. Au pire des cas, ils pouvaient choisir de s'abstenir la nuit, quand tout est de toute façon fermé.

Comprenant que tous leurs efforts étaient voués à l’échec, ils sont retournés à la mosquée. Là, le reste des fidèles s’apprêtait à quitter les lieux sous le regard acerbe des policiers et du groupe de laïcs. En quelques minutes la mosquée était déserte. Seul le responsable des lieux était resté pour expliquer aux prochains arrivants que la mosquée serait probablement fermée pour tout le mois de Ramadan et qu’il leur fallait désormais faire la prière uniquement chez eux, à l’abri des regards. Malgré un sentiment d’injustice révoltant et une incompréhension totale, les musulmans ont accepté de se soumettre à la volonté de cette majorité écrasante, hostile à leur existence.   

Plus tard dans la journée, le groupe de laïcs est revenu pour contrôler les lieux. Ils se sont montrés très menaçants envers le responsable de la mosquée et lui ont promis que s’il reprenait son activité ils attraperaient tous les fidèles présents pour les gaver comme des oies jusqu’à ce que leur foi(e) explose. Durant les jours qui ont suivi cet "incident", les musulmans ont essayé tant bien que mal de plaider leur cause et de faire valoir leur droit, en vain. La foule ne pouvait s’intéresser au sort de cette minorité que les autorités avaient décidé de mettre au ban de la société.


PS: Afin de dénoncer la violation flagrante des droits les plus élémentaires de ces musulmans, de nombreuses associations se sont réunies en urgence et ont diffusé collectivement une pétition adressée au gouvernement français. Pour signifier, vous aussi, votre indignation et aider ces musulmans, merci de signer la pétition ici.

6 commentaires :

  1. pour une certaine crédibilité il serait de bon ton de citer les endroits ou cela s'est passé !

    ces propos ne sont pas relatés par ailleurs et par son contenu celui ci est invérifiable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le lien ne foctionne pas. j'avais ébidemment bien compris qu'il s'agissait d'une fable. Mais en cliquant rien n'apparait si ce n'est : Problem Loading page.

      ceci étant étant, vaudrait -il mieux l'écrire à la fin, pour être sûre et certaine que TOUT LES LECTEURS comprennent bien que ça n'a jamais eu lieu tel que c'est écrit!

      Supprimer
  2. c'est quoi ce torchon ?

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que nous n'avons pas tous la même définition des mots! Où voyez-vous dans votre "histoire" de l'ironie , de la dérision!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui êtes-vous Lilith? Une tunisienne planquée en France qui tente de se donner bonne conscience? Une française qui partage sa vie avec un tunisien qui se sent obligée de partager sa vision sur "l'occident" ou tout simplement une provocatrice qui n'a guère conscience que ses propos peuvent être mal interprétés !

      Vous êtes dangereuse.

      Supprimer
  4. J'aimerais bien savoir à quoi ressemble un Laïc..
    XD
    Hahaha
    Le fléau.

    RépondreSupprimer

Vous êtes emballé(e), vous êtes outré(e) ? N'hésitez pas à partager votre opinion :