Retrouvez-nous sur Google+

mercredi 1 février 2012

Un fait divers en Afghanistan

En Afghanistan, une femme. Prénom Storay, nom inconnu, 22 ans. Une belle mère arrêtée, un mari en fuite. Il appartiendrait à une milice locale dont Storay l'incitait à se séparer. Les autorités le recherchent activement.

Storay a été assassinée. La belle-mère lui attacha les jambes pour que le mari puisse l'étrangler. Une mort prévisible. Le mari l'avait prévenue. Il la tuerait si elle donnait encore naissance à une fille. Storay était enceinte pour la troisième fois et pour la troisième, elle eut une fille.

Malgré la promulgation de la loi sur l'élimination de la violence contre les femmes en Afghanistan en 2009, qui définit 22 formes différentes de violence contre les femmes, dont le viol, le mariage forcé, et les attaques à l'acide, les crimes contre les femmes demeurent courants. Le résultat d'une tradition profondément ancrée qui ne leur reconnait pas l'égalité avec les hommes.


Source : womensviewsonnews.org

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous êtes emballé(e), vous êtes outré(e) ? N'hésitez pas à partager votre opinion :